XIV) Les régions naturelles dans le domaine de la botanique Dans son ouvrage, Pierre AUBIN (1999 : 15-17) considère qu’en botanique, il y a 6 « Régions naturelles » qu’il nomme et définit. En voici un résumé ci-dessous avec quelques modifications. 1) La zone littorale et marécageuse Cette zone a une superficie de 440 km 2 . Elle est située au sud de la Costière, limitée à l’est par le Rhône, le petit Rhône et quelques canaux, à l’ouest par le Vidourle et au sud par la mer. C’est une plaine d’alluvions d’origine fluviatile, deltaïque ou littorale. 2) La zone de la Costière Cette zone a une superficie d’environ 640 km 2 . Elle est située au Sud de la faille de Nîmes jusqu’à la zone littorale, limitée à l’est par le Rhône et à l’ouest par le Vidourle. C’est une sorte de bourrelet constitué de cailloutis, de sables et d’argiles. 3) Les Garrigues Les Garrigues s’étendent sur 3200 km 2 . Elles sont situées entre la faille de Nîmes et les Cévennes cristallines, limitées à l’est par le Rhône, au nord par le département de l’Ardèche et au sud-ouest par le département de l’Hérault. Dans cette zone, ce sont les roches calcaires marneuses, dolomitiques qui dominent mais il existe aussi des zones de terrains neutres à + ou – acides dans les secteurs d’Uzès et de Bagnols sur Cèze. 4) Les Cévennes cristallines Cette zone a une superficie de 1065 km 2 . Elle est formée essentiellement de schistes, de gneiss, de granites soit des roches donnant des terrains acides. Elle laisse à part les quatre zones suivantes. 5) Les massifs de l’Aigoual et de la Lozère Il s’agit de deux petites zones situées en altitude d’une superficie d’environ 25 km 2 . La zone de l’Aigoual est limitée au secteur « Grand Aigoual » c'est-à-dire à des altitudes variant de 1250m environ à 1565 m, située sur des terrains acides. La zone des « Montagnes de la Lozère » est située sur des granites porphyroïdes au dessus du village de Génolhac, soit des terrains acides. 6) Les Causses Il s’agit de deux zones situées à l’ouest du département d’une superficie de 275 km 2 . La plus au nord, le Causse de Lanuéjols, rattachée au « Causse noir » s’étend sur 100 km 2 . La plus au sud ; composée des Causses de Blandas et de Campestre, se rattachent au « Causse du Larzac »et s’étend sur 125 km 2 . Ces deux zones sont constituées de plateaux calcaires et dolomitiques. Ces 6 zones sont présentées selon l’altitude et les conditions climatiques du département (précipitations, températures).
La Mycologie dans le département du Gard
Mycales - Société Mycologique d’Alès (Gard)
Société Mycologique d’Alès
Retour vers la page  «Informations sur le Gard»