Mycales - Société Mycologique d’Alès (Gard)
Attention danger : gare aux intoxications !
Une intoxication due à la consommation de champignons se traduit le plus souvent par des troubles d'ordre digestif (vomissements, nausées, diarrhées), troubles qui peuvent apparaître quelques heures, voire 1 ou 2 jours après l'ingestion. Au moindre signe, oubliez les éventuels «remèdes de grand­mère» dont vous avez pu entendre parler ici ou là, et consultez immédiatement votre médecin. Lui seul pourra détecter la gravité potentielle de votre intoxication, intoxication qui, dans certains cas, peut être mortelle. Il est donc essentiel de ne pas perdre de temps avant d'entrer dans le processus thérapeutique. Amanite phalloïde, galère marginée, lépiote brune, cortinaire couleur de rocou, gyromitre, tricholomes équestre et doré ... De nombreux champignons sont dangereux et peuvent toucher le patient selon les espèces, sur les plans hépatique, rénal, musculaire et neurologique. N'oubliez pas que les champignons concentrent les toxines présentes dans le sol. Il faut donc éviter de les cueillir, même s'ils sont comestibles, sur les sites industriels et dans les endroits où vous suspectez la présence d'engrais, de pesticides ou d'herbicides. Par exemple, le très savoureux coprin chevelu peut pousser à proximité des décharges. Prudence, donc, avant de le cueillir.
Quelques champignons mortels
Attention aux confusions ! Certains champignons peuvent se ressembler. La moindre confusion, et le plaisir de déguster de savoureux champignons peut se transformer en drame pour votre santé.  En savoir plus sur les confusions possibles entre certains champignons comestibles et d'autres qui leur ressemblent comme des frères, mais qui peuvent être particulièrement toxiques, voire même mortels
Que faire en cas d’intoxication ? - Appeler le centre antipoison dès les premiers symptômes, ou bien le 18 (pompiers) ou le 15 (SAMU). - Suivre exactement les instructions du médecin régulateur. - Allonger la malade sur le côté, le couvrir et le rassurer. - Ne rien faire avaler à la victime sans instructions formelles, ni même de l'eau ou du lait. - Récupérer si possible les restes du repas ou prélever, à défaut, un peu de vomissure pour permettre l'identification du champignon et la mise en oeuvre d'un traitement efficace.
Société Mycologique d’Alès Myco-Toxicologie :   Les champignons mortels/toxiques et leurs syndromes (ou les signes d’intoxication par les champignons)
Certains champignons peuvent être dangereux à consommer ! Tout dépend des conditions de la cueillette, de la quantité absorbée ainsi que de la préparation et de la cuisson de ces champignons.
Ci-dessous, des informations sur les riques d’intoxication par les champignons ainsi que des réponses à la question : “que faire en cas d’intoxication par les champignons”.
Mise en vigueur du décret du 5 août 2016 relatif à la suspension de la mise sur le marché des champignons des espèces suivantes:  Armillaria mellea (armillaire couleur de miel) 		Suillus granulatus (bolet granulé)  Lentinula edodes (lentin du chêne ou shiitaké)		Russula olivacea (russula olivacée)  Lire l’article complet
Octobre 2017 - Attention DANGER ! Forte hausse des intoxications graves par des champignons (Lire le communiqué de la Direction Générale de la Santé en cliquant ici)
Le  “BIDAOU” (Tricholome Equestre) en cause. Il serait responsable de complications graves et de plusieurs décès . . .